Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 20:22

...de m'avoir souhaité mon NON-ANNIVERSAIRE !!!




Sans vous en dire plus, je peux bien vous avouer que mon anniv',
c'était il y a déjà plusieurs mois! :-D

MAIS cela n'a aucune importance et je trouve que voilà
une bien charmante surprise de votre part! :-)

J'ADORE LES FETES DE NON-ANNIVERSAIRES !!!


undefined
Comme vous pouvez le constater, je suis restée bloquée
"de l'autre côté du miroir": journées à rallonge, problème de PC
et d'accès au clavier auxquels s'ajoutent quelques menus tracas.
Tout cela me laisse bien peu (trop peu) de marge.

Jusqu'à mi-octobre, ce sera toujours plus ou moins
à ce rythme (c.a.d. à aucun rythme), mais si les enchainements de "crottouilles"
se calment, je tâcherai de faire ici comme chez vous quelques apparitions-surprise. Alors, à bientôt!

                                                                                           Gum

.
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 17:34

undefined
Trop cool, d'avoir des relations parmis les sorciers!

undefined

Et je vous garantis un truc: ce philtre fonctionne!

.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 10:18
J'avais bien prévu de venir vous dire au revoir et vous souhaiter plein de trucs sympas sur vos blogs respectifs hier soir, mais une vie de Gum n'a jamais été aussi simple que ça: à la place, j'ai eu un accident de voiture :-(
Ne vous faites pas trop de mouron, rien de grave: une petite frayeur, une soirée passée dans la rue à attendre la police et à faire un constat. Et, aujourd'hui, un  départ retardé de quelques heures (je l'espère). Au lieu de prendre la route, je vais de ce pas chercher un garagiste pour un diagnostic, que j'espère positif...

Bref, même quand j'ai un peu de temps, il se passe toujours quelque chose d'inattendu pour le combler!... Elle est pas belle, la vie? :-D

Alors, encore une fois en bloc et ici :

BONNES FETES DE FIN D'ANNEE A TOUS !

Vot' Gum

.
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 12:11



.
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 19:30
Je ne suis pas timide. Pas du tout. Car je n'ai pas peur des gens.
Pourtant, il y UN truc qui me défrise et me fait devenir une parfaite abrutie.

Si vous me vexez, je suis capable de vous tirer la tronche
ou de me fâcher toute rouge (et ça se voit!).

Si vous vous moquez de moi, je suis capable d'en rire
ou de me fâcher toute rouge
(et ça se voit!).

Si vous me faites des reproches, je suis capable de m'excuser
ou de me fâcher toute rouge
(et ça se voit!).

Mais si vous me faites un compliment ou un cadeau...
...je deviens toute rouge (mais personne ne le voit...)



Et un grand merci à vous tous, qui passez régulièrement sur ce blog,
alors que j'ai si peu de temps à vous consacrer en ce moment !

Ici, grâce à vous, le soleil brille encore !!!

.
Partager cet article
Repost0
26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 00:01

On entend toujours : "L'amitié n'existe pas entre les hommes et les femmes"

Et bien, moi je vous dis que c'est du pipeau!

Bien sûr, en général, l'affaire tourne autrement. Moi aussi, j'en ai perdu, des amis-hommes. Bêtement. Par surprise. Parcequ'après des semaines, des mois, voire des années, on se retrouve idiote devant une déclaration enflammée.
Ben non, au cours de toutes ces sorties, plongé dans toutes ces discussions,
au milieu de toutes ces rigolades, on n'avait rien remarqué.
Et pourtant, on a du flair, pour ce genre de choses !

Mais... Ca arrive vraiment! Oui, ça existe les potes, les vrais!
La vie fait qu'on finit quand-même par les perdre de vue.
Parfois, il arrive qu'on les retrouve au hasard
d'un coin de rue ou de sa boite mail. Un peu changés, mais toujours les mêmes.

Alors un jour, j'espère retrouver ce bon vieux Thomas.
Quand je l'ai connu, j'avais 14 ans. Quinze ans de belle amitié plus tard,
il est parti loin, trop loin pour moi : à New Delhi, pour apprendre à des apprentis
le beau métier de la joaillerie.
Quelle misère de n'avoir pu honorer sa fabuleuse invitation!
Cette fois, il n'est plus dans l'annuaire. Le vaste monde l'a englouti...

Mais il m'en reste et je les garde à l'oeil (ou plutôt à la longue-vue).
Aujourd'hui, je voudrais rendre hommage à deux d'entre eux.


Voici l'histoire :

Un jour, sur la côte d'Azur, une toute jeune Gum, partie en vacances
avec son papa et sa maman, venait de se baigner
sur une plage déserte
(et oui, c'est possible! 'Faut pas y aller en pleine saison! :-D)

Quand je dis "déserte"... On était 4 : 3 types, allongés sur leur serviette et moi.

Je perçois un timide et presque imperceptible : "Froade...nicht?"
Ces 3 vieux renards ne pouvaient espérer engager une conversation
d'enfer avec "une petite jeunette française":
A leur niveau, on ne pouvait même pas parler d'un français approximatif!
Mais, quand on est des mecs, des vrais, il faut bien rentrer au pays en pouvant dire :
"On a dragué des françaises sur la plage"..."Les françaises", ce jour là, c'était moi :-D

L'occasion est trop belle: je leur sers la surprise du chef!
"Bla-bla-bli, bla-bla-bla et que l'eau n'est pas froide du tout et qu'ils peuvent y aller sans problème,surtout avec leurs habitudes de... mer du Nord"...
(Ben oui, à cette époque, j'avais déjà déserté le nid et habitais en Allemagne :
je reconnaissais les accents régionaux ! :-D)

- 3 bouches bées et 6 yeux ronds me contemplent -

Ha! Ha! Le coup du voleur volé !

Une seule paire de ces yeux n'a pas réussi à dépasser le stade contemplatif...
L'un deux vivait à la frontière danoise et les deux autres à Hambourg.
Quelques temps plus tard, j'y emménageais moi-même pour suivre mes études.

Quand je suis retournée à Berlin, c'est l'un des gars qui reprenait lui-mêmes des études
tardives dans cette ville (ce pour quoi je lui tire mon chapeau!)
On ne choisit pas ses facs, ce sont elles qui vous choisissent.
Le hasard a donc fait qu'on a continué à se rencontrer ici ou là.
J'ai été conviée à partager la joie de leurs coups de foudre, ai été de
mariage et ai malheureusement aussi suivi les multiples rebondissements
d'une douloureuse séparation. Mais c'est une autre histoire...

Toujours est-il que, cet été là, la Gum traversait ses vacances, St Tropez et les environs sur un fauteuil de ministre (comprenez celui d'une "Goldwing") :
Dans leur version habillée, mes nouveaux copains étaient des motards! :-O
Des gars tranquilles et pas frimeurs, des amoureux de longues escapades dans la nature.
Ni beaufs, ni enfants de tristesse. Des copains comme on les aime!
Et moi, j'vous l'dis : trop cool de sortir le soir avec ses body-guards! :-)
On a tous passé des vacances SUPERS... enfin presque..

Parce qu'il a bien fallu décourager la paire d'yeux aux allures "mort d'amour" et
c'est jamais rigolo à faire. J'imagine qu'entre temps, le pauvre gars s'en est remis.
(On ne sait d'ailleurs pas trop ce qu'il est devenu).
Les deux autres font toujours partie de la vie de Gum
.  Leur bidon à pris des formes
et leurs cheveux commencent à briller d'un nouvel éclat. Mais, comme au premier jour,
leur attitude est invariablement restée la même:
responsable, respectueuse, amicale, souriante et...
FIDELE... A travers les années!!!!...


Et voici des photos toutes fraîches de ces deux specimens RARES
(sur leur monture, sinon ils risquent de râler! :-D)




WER DA, DER DIESE BILDER ERKENNT? :-)
HABE UNSEREN TREFF AM MITTELMEER ERZAEHLT, ABER MEIN ARTIKEL HANDELT SICH AUCH UM DIE ECHTE, DAUERBARE FREUNDSCHAFT ZWISCHEN MAENNER UND FRAUEN

KEINE BANGE : ICH UEBERSETZE GERN PER MAIL, FALLS NOETIG ! ;-) 
LIEBE GRUESSE!...
PS : T'WAS VON ECKI GEHÖRT?


 
.
Partager cet article
Repost0
25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 17:28
Comme ça ne passe pas chez toi et que
j'ai la tête presque aussi dure qu'une bretonne...




.
Partager cet article
Repost0
23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 03:52
Comme  je vous l'ai dit, le week-end dernier, j'étais de fiesta en Bretagne.
Je vous ai ramené  un peu des couleurs de la fête :



Et ne vous inquiétez pas trop pour moi quand-même :
il n'y avait pas que du romantisme dans l'air ! :-D
.
Partager cet article
Repost0
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 21:36
Permettez moi de vous presenter quelqu'un que vous ne connaissez pas,
mais que vous apprendrez à connaitre. Si, si...Vous verrez ! :-)



Poèmes des temps modernes - II -

Plastique
 
Il m’a dit je fabrique
Des pièces en plastique
 
Des bavettes, des noyaux
Couvercles et capots
Des colliers et des coffres
Des poignées et des coques
En pagaille
 
Des boîtes et des cache-fond
Des axes et des boutons
Des cuves, des tiroirs
Des portes, des carenages
Des chassis
En série
 
Et des porte-gobelets
 
Il m’a dit
C’est pas facile
Pour plaire aux filles


Sans papiers
 
Me voilà sans papiers…
Mes doigts collent le poisson,
J’ai la gorge asséchée,
Et par chance un crayon.
 
J’ai le dénuement gai,
Libérée, anonyme,
Quelques sous pour manger…
Et ma main qui dessine
 
Ces vers au bord du Tage,
On m’a pris mes papiers,
Il me reste une page
Pour deux trois mots coucher.


Suivi de thèse
 
Il m’a dit c’est confus
Incohérent, touffus
 
Il m’a dit synthétise
Analyse, organise
 
Il m’a dit c’est trop long
Ca va pas, c’est pas bon
 
Mes mots glissent, il a dit,
C’est comme ça que je suis
 
J’aime les mots qui jouent
Qui dansent comme des fous
 
Tant de mots dans ma tête
Tous ces mots ça l’embête
 
Des mots qui font la fête
Tant de mots ça rend bête


Assistée
 
On tue des animaux pour que je puisse manger
La boulangère fabrique du pain pour mon dîner
On amène de l’essence pour que je puisse rouler
Certains payent des impôts pour que je sois payée
On scrute le ciel pour ne pas me mouiller
Des mains tissent du coton pour pouvoir m’habiller
Et des musiciens jouent rien que pour m’amuser
 
Quoi ?
Moi qui me rêvais libre!


Cigarette
 
Je fume ma vie
A grandes bouffées
De goudrons alanguis
Dans mes poumons gardés
 
Je fume mes peurs
Comme une maladie
Je ravale mes pleurs
Dans un souffle épanoui
 
Je fume ma peine
Dans une volute bleutée
De cendres aériennes
Au plafond envolées
 
Je fume mes rêves
Pour qu’ils partent en fumée
Dans une fumée brève
Comme le temps d'un regret 

Non sens
 
Tout droit dans la barrière,
Un homme est mort, hier,
Tandis que je riais
D’un clown qui dansait.
 
Que dire quand il n’y a plus de mots, plus de mots,
Et sa femme, cassée,
Ses enfants, abîmés,
Un avocat qui n’a
Cette fois pas filé droit.
 
Embouties, ses vacances,
Sur la route imbécile,
Encastrée, sa famille,
Effacée, leur enfance,
Pour un instant grogui,
L’évidence évanouie
Sur un poteau fauché
Et le sens aboli
Sur un panneau barré.
 
Que dire quand il n’y a plus de mots, plus de mots,
Coupée en deux, l’auto,
Cassée sur un poteau.
 
De lui je ne sais rien,
Mais je sais des parents
Qui pleurent un enfant
Comme nul être conscient,
Comme il n’y a plus de mots,
Toute cassée, l’auto,
C’est ainsi, c’est idiot,
C’est le sens impossible,
Oublié, inaudible,
C’est la douleur d’un père
Tout droit dans la barrière.


.
Partager cet article
Repost0
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 18:09
DEMARRAGE SUR LES CHAPEAUX DE ROUES !!!!


JE SUIS SORTIE PLUS TARD QUE PREVU DU BOULOT ET JE PARS EN WE DANS LA FOULEE :

PLUS LE TEMPS DE REPONDRE A QUI QUE CE SOIT ! :-(

VOUS INQUIETEZ PAS : JE R'VIENS !!!
Partager cet article
Repost0