Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 10:32

TOUR DE MAGIE

Voici de quoi bluffer enfants, petits-enfants ou potes... un tour de magie, appris quand j'étais toute petite et que je n'ai jamais oublié
Il vous faut... juste un jeu de 54 cartes classique!

1) Le magicien trie les cartes "en douce"
 Attention! La magie réside dans un tri simple, mais très scrupuleux!

Il faut séparer les "N'a-qu'un-oeil" des "Deuzyeux".
Mais qu'est-ce-qu'elle raconte, la Gum??? Ben, vous allez voir, c'est pas des histoires:




Vous voyez bien que le valet nous montre deux yeux, alors que la dame n'en montre qu'un!

Le valet ira donc dans un paquet, et la dame dans l'autre

 
Pour les cartes
à numéro,
il faut se fier
à la colonne
du milieu:
Le DIX a
deux pics
dans la colonne
du centre, alors que
le SEPT
n'a qu'un carreau

 
Face au cinq de trèfle, le choix est
simple, car il montre 1 trèfle dans la colonne du milieu: il ira donc dans le paquet des "n'a-qu'un-oeil".

Le quatre rejoindra le paquet des "Deuzyeux", comme toutes les cartes qui n'ont rien en leur centre

Vous avez maintenant deux paquets de cartes facilement reconnaissables les unes des autres.

Il vous suffit de faire choisir une carte d'un des paquets à votre victime et de lui faire replacer dans l'autre. Et, pour que l'effet soit parfait, vous lui faites renouveler la manipulation à l'inverse: prendre une carte du second paquet, pour la mettre dans le premier. Il y a peu de chance pour qu'elle retombe sur la même carte!

Et voilà! Enfantin pour vous de reconnaitre maintenant les deux cartes qu'elle a piochées et qu'elle était pourtant seule à connaitre.

Pour avoir réalisé ce tour de nombreuses fois, je peux vous assurer que l'effet est garanti, car, hormis ceux qui connaissent le coup "des yeux", personne ne remarque de différence entre les deux paquets et tous vous prendrons, à partir d'aujourd'hui pour...

UN(E)  VRAI(E)  MAGICIEN(NE) !

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Demain, j'essaye.
Répondre