Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 17:29

           Voici la première recette
           de mes quatre verrines
           de samedi dernier

       (Avec un petit coucou à Yvelyne, visiteuse de l'ombre!)


Pour la VERRINE DE MAÏS, j'avais trouvé plusieurs recettes sur le net.
Mes essais ne m'ont pas du tout satisfaite. Il se peut que je n'ai pas le goût de tout le monde mais, lors de ma soirée, il y avait des adeptes pour chaque sorte. Mon velouté de maïs a trouvé les siens (c'est aussi ça qui est rigolo, lorsqu'on offre plusieurs de ces petites verrines: tout le monde goûte à tout, compare et fait ses commentaires au sujet de celle qu'il préfère).

Les premiers résultats n'avaient pas vraiment de saveur ou tournaient à l'amer. Ce que j'ai trouvé le pire, c'était la texture: aucune des recettes trouvées ne mentionnait de "problème de petites peaux". Après passage au blender, l'enveloppe des grains de maïs est hachée, mais les morceaux restent collés à la langue. J'ai trouvé cette impression vraiment très désagréable!

Mon premier conseil est donc de passer la mixture au chinois, afin d'obtenir un beau velouté.



Après avoir passé en revue ce que j'avais glané ici et là, la mixture a évolué selon mes propres goûts et ce que j'avais sur place. Voici les ingrédients que j'ai utilisés:

- 1 boite de 285 g de maïs égoutté
- 1 petit oignon
- un petit quart de poivron jaune
- 1/8 de litre de bouillon de volaille (reconstitué à partir d'un quart
   de tablette déshydratée)
- quelques feuilles de coriandre fraiche
- 1 pincée de curcuma (pas trop: c'est bien pour la couleur et la saveur,
   mais tout abus sera sanctionné par de l'amertume!)
- 1 pincée de sucre roux
- quelques gouttes de tabasco
- 1/2 briquette de crème fraiche liquide entière

- des mini languettes de chorizo pour la déco


Vous passez le tout au blender, 
sauf la crème fraiche et le chorizo, assez longtemps pour que le résultat soit vraiment bien fin et lisse.
Vous filtrez au chinois (jetez-moi ces peaux, à moins que vous aimiez vraiment ça!)
Vous remettez dans le blender avec la crème et vous faites juste un tour pour bien mélanger.
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement à votre convenance.

Et hop, vous en remplissez le tiers d'un petit verre (vu le nombre de verres qu'il me fallait acheter pour l'occasion, j'ai choisi des Duralex de 9cl: ce n'est pas d'une élégance très raffinée, mais si c'est pour une grosse soirée sans chichis, ça fait très bien l'affaire), que vous placez dans le réfrigérateur pour deux bonnes heures minimum!

Au moment de servir, vous décorez de la lichette de chorizo et vous offrez accompagné d'une cuillère à moka (il existe des mini-cuillères exprès pour les verrines, mais bon... à vous de voir si elles vous sont indispensables. De toute façon, si vous faites comme moi et que vous prenez aussi des Duralex...)


ASTUCE

J'ai préparé la veille pour le lendemain. Au lieu de mettre en verres, j'ai conservé dans une bouteille d'eau vide, que j'ai
secouée un peu au moment de servir. N'oubliez pas la déco au dernier moment, ce serait dommage!

.
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Revoilà la mouette. Elle vient désormais voir les photos qui accompagnent la recette, car elle n'y arrivait pas. J'en connais tout de même qui ont été gâtés.
Répondre
P
Une autre mouette t'embrasse aussi. Elle reviendra lire tes billets un de ces jours et je vois qu'elle a accumulé du retard. Bisous.
Répondre