Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 00:15
On arrive aux choses sérieuses...







S'il n'y avait pas de paille, la masse serait trop compacte
et le jus aurait du mal à passer




Au prochain épisode, les gars ne seront pas à la fête:
ils vont devoir fermer le pressoir. Et ce n'est pas une mince affaire...

.
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Ça se précise de plus en plus mais tu nous fais languir... pour ce cidre
Répondre
U
Voici le lien du cidre http://svt.ac-rouen.fr/biologie/cidre/index/index.htm Bonne soirée Gumette ;)
Répondre
U
Une des étapes du cidre qui me fait penser à un mille feuilles , une couche de paille, une couche de pommes etc....Tu nous fais la totale dans ton reportage , grace à tes photos, je me suis intéressé à la fabrication du cidre et j'ai vu le broyage avec une vis sans fin qui monte les pommes dans la broyeuse qu'est ce que tu dis de ça madame huile de coude ;))Bonne soirée Gumette @+Bizs :0010:
Répondre
M
une belle présentation pour cette activité séculaire !et les bouteilles sont servies ... avec une paille (hi hi hi) suis pas allée prendre mon dernier lait de crapaud ce jour (mari malade et pas envie)
Répondre
P
Hello Gum ! Ce pressoir me rappelle celui de mon grand-père ; dans la  cour ; je me souviens aussi de la barrique dans le cellier, où j'allais le jeudi après-midi remplir la bouteille. J'avais souvent droit à des crêpes, fameuses celles de Mémé, et un petit verre de cidre, fameux aussi. Il ne me reste plus de ce temps là que le souvenir de la galettière et du pèse-cidre qui trône toujours dans la vitrine à la maison. Bisous.
Répondre