Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 00:01
fuck-gif-bb.jpg

Il n'y a pas longtemps, lors d'une fête,  j'ai entendu une histoire, qui a attiré mon attention. Pourquoi? Parce que je suis une mordue du language et d'anecdotes légendaires!
Voici donc une histoire qu'il vous arrivera peut-être d'entendre :

Connaissez -vous l'origine du mot anglais "F U C K"? (oui, je vous demande de m'excuser, ce n'est pas très élégant, je vous l'accorde! :-D)L'histoire raconte qu'il y a très longtemps, en Grande Bretagne, il n'était pas permis aux gens d'avoir des enfants sans la permission du roi. Les couples devaient donc s'adresser à celui-ci pour en obtenir son autorisation. Une fois celle-ci obtenue, les nouveaux amants suspendaient un écriteau à leur porte disant ceci:

"Fornication Under Consent of the King" (= Fornication sous autorisation du Roi) et pouvaient ainsi vivre leur vie de couple tranquilles, sans craindre la dénonciation ou les représailles.

Moi qui suis un  tantinet "prout-prout"  à l'envers de certains mots et histoires "paillardes" (certains ont du s'en rendre compte :-D), j'aimais cette anecdote: elle éclairait le vilain terme d'une nouvelle lumière. Une lumière fort sympathique, puisqu'elle se basait sur une anecdote historique.
Oui mais voilà. Après coup, elle me laissait perplexe. On prenait ici référence à une époque fort lointaine, à l'évidence. Et cette habitude (que je déteste au plus au point!!!) de transformer chaque sigle, chaque groupe de travail ou chaque  n'importe quoi en acronyme (en écartant ostensiblementet avec le plus grand irrespect toute personne ne faisant pas partie d'un groupe "culturel"), me semblait beaucoup plus moderne. Le mot "Fuck", en revanche, est très enraciné dans le language britannique et trouve d'ailleurs son echo en Allemagne. Malgré l'envie d'y croire, l'affaire me semblait suspecte.
Alors, à mon retour,  j'ai fait des recherches et j'ai déterré l'os : une légende urbaine! Quel dommage...

Il en va de même pour la seconde version : "For Unlawful Carnal Knowledge", faisant allusion à une ancienne menace de punition juridique ou religieuse, envers les personnes s'adonnant au sexe de façon non autorisée (viol, en dehors des liens du mariage, etc...)

Alors, ne vous laissez pas avoir par les gosses de votre entourage, s'ils vous expliquent qu'ils s'expriment en pur "vieil anglais" ! :-D


.
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Bien bien, on en apprend tout les jours...Merci car grâce à toi j'ai complété mes minutes de fou rire de la journée!
Répondre
A
Je connaissais la première version.Alors merci pour la seconde et le travail de recherche qui l'a précédée.Bon dimanche au soleil et bonne chasse aux photos pour notre plus grand plaisir.
Répondre
A
C'est drôle mais je trouve cette expression beaucoup plus forte que notre vieux mot :"con"... bisous et profite du soleil
Répondre
M
On en apprend tous les jours , même un anglophile comme moi ... :)
Répondre
P
Qu'est-ce que tu lui fais dire à ce pauvre petiot !!
Répondre
C
C'est pas moi ! C'est pas ma faute ! J'ai rien fait! Enfin si... je l'ai copié :-D