Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 00:01
Bon, mais qu'est-ce-qu'il y a DANS ce château ?
Des jolis meubles peut-être? Des cadres d'ancêtres? Des tapisseries?

On va vous expliquer :



Alors, y'a rien du tout ??? :-(

Et ben si, y'a plein de choses ! Et pas forcément ce à quoi on s'attend.
A commencer par les installations que personne n'a pu emporter !

                        Le petit coin pour timide               Installation modèle "tête à tête"
 
         
           

Et le système d'évacuation, il fonctionnait comment ?
Ben facile, il suffit de regarder vers le bas... Plouf !


(Ne vous fiez pas à votre imagination : Ceci est une tortue!)
 
Et vous savez ce que m'a dit ce guide?



"Finalement, les têtes couronnées, elles s'y prenaient un peu comme nous!"

.
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Enfin !Un billet pipi-caca-poepoe comme on les aime !Merci Gum.
Répondre
C
Tu vas être content : aujourd'hui, je parle de FESSES! :-DBisous, Cactusa!Gum
M
Mais je fais l'apologie de rien du tout!Est ce de ma faute si à cette époque les enfants n'étaient pas considérés comme des personnes et si les femmes étaient des êtres sans âme?A cette époque on avait plusieurs gosses car s'il en mourrait, il fallait qu'il en reste pour subvenir à la famille. Alors on les utilisaient comme on les voulaient.Un beau chateau avec une architecture grandiose; un chateau avec une histoire... et la discution tourne autour du pipi-caca! Alors Gum n'est pas là et les souris dansent? De toute façon je tiens à préciser que c'est de sa faute. Je ne tiens pas à être catalogué scato. Elle nous montre des photos de commoditées (alors que je suis sûr qu'il y a des belles cheminées intérieures, des plafonds à la Française, des carreaux de faïence au sol d'époque Renaissance, une montée d'escalier voutée)...c'est pour ça qu'elle se cache: la honte l'a envahi.
Répondre
C
Le chat vous a laissé une place de choix pour danser! ;-) :-DMême pas honte !!!!! :-D
C
Et voilà que Manu fait l'apologie de l'exploitation du travail des enfants. Ah la la ! il a failli être éthiquable comme le commerce, ton blog, ma pôvre Gum !Mais, il me vient (merci Manu pour l'inspiration) en tête une nouvelle d'Edgar Poë, "Le meurtre de la rue Monge" je crois, où c'est un singe qui a pu s'introduire dans une pièce hermétique par le conduit de la cheminée et ouvrir à l'assassin. On connaît maintenant ta passion pour les singes, surtout s'ils ne perdent rien en passant par les petits trous, tu pourras aussi faire le rapprochement entre tes billets sur le château de Nantes !
Répondre
C
J'avais oublié cette histoire de Poe : qu'est ce que j'ai aimé ces histoires, étant ado! :-)
M
Désolé. Nan, c'es juste que je me souviens de ce détail quand j'avais visité mon chateau en Auxois. il faut dire que le guide avait un commentaire qui nous avait fait tous marrer car, c'est con, mais on s'y serait cru dans cette supposée invasion par le trou des chiottes. alors pour être précis, ce que craignait les proprios, c'est que les assaillants envoie une personne de petite taille (comme un enfant) qui puisse passer par le trou et, ni vu ni connu, d'aller ouvrir les portes de la forteresse pour laisser rentrer le gros de la troupe.Gum arrive ce soir? Mais je l'attends comme le retour de l'enfant prodigue...
Répondre
C
Tu m'appelles et pronto! Me voilà ! :-)
C
Je suis tout à fait d'accord avec Manu : une incursion des assaillants par le trou des chiottes reste toujours à craindre dans ces forteresses médiévales. C'est sûr qu'il fallait colmater en renforçant la porte d'accès et de sortie desdits chiottes. Sauf que, dans ce cas, les agresseurs tenaient les chiottes et ... le siège ;-) risquait de ne plus durer très longtemps.Il a vraiment l'oeil et la malice, ce Manu !
Répondre
C
Je vois que la malice s'est vue partagée, par ici! :D