Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 00:01
Voici un édifice qui m'a tout de suite intriguée:
sur les bords de Loire, ce ne pouvait être un phare.
Et pourtant, de loin, cela y ressemblait.

En m'en approchant, je remarquais qu'il n'était pas seul:
sur l'un de ses côtés, s'étendait une large surface couverte
de bâtiments tout aussi curieux :
une ancienne usine, de toute évidence.
Mais quelle usine ! Ce genre de bâtiment qui réveille immédiatement des envies d'amménagement de loft : des murs blancs, et de larges fenêtres arrondies ornées de briques rouges.

Qu'est ce que c'était ?



Alors, on tourne autour, on inspecte. Cette tour rappelle vaguement quelque chose...
Une ruine aperçue au hasard d'une petite route...
Et pourtant, celle-ci n'y ressemble pas tout à fait :
elle est trop belle!




Et pourtant... Oui, il s'agit bel et bien d'une tour à plomb.
C'est celle de la Société des Fonderies et Laminoirs de Couëron,
construite en 1861. Elle devint ensuite "La vieille", puis l'Entreprise Pontgibaud. Et enfin celle de "Tréfimétaux", qui cessa son activité en 1988.


On y fabriquait des plombs de chasse. Et savez vous comment ?
Tout simplement en laissant s'écouler le plomb liquide à travers des grilles aux mailles de tailles différentes du haut de la tour!
En tombant, le plomb refroidissait et se solidifiait.

Il faut dire qu'il avait le temps : la tour fait entre 60 et 70 mètres
(et plus de 11 mètres de diamètre)

Pour accéder à leur lieu ce travail, les ouvriers devaient escalader neuf échelles de sept mètres chacune!




La tour à plomb de Couëron appartient maintenant à la commune.
Etant l'une des dernières de France, elle est surtout la seule à avoir été ornée de tels éléments décoratifs.
Elle est désormais classée monument historique.



Bien entendu, je n'ai pas résisté à l'envie de tourner autour,
malgré les branches et les ronces. J'imagine que le batiment
mitoyen était une fonderie



Malheureusement, vous ne recevrez jamais le bristol pour la pendaison de crémaillèrede mon loft à la tour de Couëron :
le bâtiment est devenu un centre culturel !






.
Partager cet article
Repost0

commentaires

U
Est-ce une tour de type "Tour de pise"  ? ou tu as une jambe plus courte que l'autre , autre hypothèse : Tu est restée sur la selle de ton vélo :0018: pour prendre les photos , Bonne soirée Gum ;))
Répondre
C
Il m'eut étonné que l'un des deux (Manu et toi) ne vienne me faire cette remarque désagréable! :-D C'est seulement quand j'ai mis l'article en ligne que j'ai remarqué à quel point c'était de traviole. Et maintenant, imagine une seconde que je sois méchante. Voici ce que je t'aurais répondu:"Je suis désolée, mais, j'ai, effectivement un problème de jambes et j'ai pris cette photo de ma chaise roulante : le sol n'était pas droit. "Je te garantis que tu ferais une drôle de bobine à l'heure qu'il est!!!Bon, ben, ce n'est, heureusement pour moi, pas le cas: J'étais bien plantée sur mes deux jambes et j'ai pris la photo de travers... Et t'étais pas obligée de l''faire remarquer à tout le monde, boudiou!!! lol
A
un vrai p-tit reporter !!! ce charmant pigeonnier ou plutôt cette tour à faire tuer les pigeons !!!  en tout bien beau reportage . Quant à Nantes, nous y sommes passés, il y a 2 ans et il faisait une chaleur pas possible. Je garde comme souvenir la cathédrale, le palais d'Anne de Bretagne, c'est ça !! <br />  
Répondre
C
Ton enthousiasme me va droit au coeur: mon entourage est bien moins ravi de me voir m'arrêter à tout bout de champs ou disparaitre dans des ruelles, des escaliers ou des cours intérieures (ou pire: rester 20mn en extase devant un ver de terre ou un caillou) pour prendre des photos! :-D
L
C'est impression cette tour ...<br /> bonne journée Gum
Répondre
C
Impressionant et unique! Bon vendredi, Luna!
K
Ouf ! Jusqu'au bout j'ai eu peur que tu nous annonce la date de la démolition ou autre chose dans le genre... Suspens.. centre culturel, j'aime mieux, une très très bonne idée pour un magnifique bâtiment.<br /> bonne journée gum (ah oui, c'est la valise)<br /> bises
Répondre
C
Tu as raison, Kat : quand on voit ce qui est démoli, quelquefois, pour y construire un immeuble affreux plein de bureaux... Tiens d'ailleurs, si je trouve quelque chose sur internet là dessus, j'essaierai de faire un article sur un truc qui m'a assise, lors de mon arrivée à Nantes: Il y avait un bar, en centre ville, dans lequel je n'avais pas résisté à l'envie de m'asseoir pour prendre un café. Et pourtant, dehors, il faisait plein soleil. C'était un bar magnifique, qui s'appelait "le café du commerce". Sa surface était celle d'une brasserie, avec des plafond hauts, des poutres, des fresques, des miroirs, des boiseries anciennes et un précieux comptoir. Des petites tables, des chaises en bois et aussi des banquettes. Les clients: des gens de tous âges, certains assis seuls, comme moi, le nez plongé dans un journal. Et puis des plus jeunes, eux, plongés dans des discussions animées. Ce bar m'a fait pensé à la grande époque des brasseries parisiennes. Apparemment, on se réunissait aussi ici, à certains moments, pour des rondes de discussions politiques. Une fois installée à Nantes, je m'y suis aussitôt rendue, appareil-photo au poing, bien décidée à fixer l'atmosphère si particulière de ce bar. Je me suis retrouvée nez à nez avec des bâches de chantier : on était en train de tout détruire !!! A la place, aujourd'hui, un magasin stérile de chaussures de sport... La place si connue de Nantes a perdu, en deux coup de pelleteuse, tout son charme...Et le pire, c'est que pratiquement personne ne semblait s' interesser à un tel crime: j'y suis retourné souvent, triste et immobile, à regarder le travail des ouvriers. J'étais seule. Et je n'ai presque rien trouvé sur internet à ce sujet! C'est comme si la Star'Ac ou la vie intime de je ne sais quel bimbo siliconnée avait, de nos jours, plus de poids que certains endroits riches en véritable histoire humaine... Tiens, je vais recopier ce que je viens de t'écrire pour lancer un appel : j'aimerais tellement que quelqu'un, d' aussi indigné que moi, passe par là, quelques photos sous le coude ou au moins avec une adresse internet, qui m'aurait échappé.
U
C'est plutot une belle réhabilitation pour cette tour mieux que les plombs pour la chasse, ça devait être infernal de travailler dans cette usine ;-)) <br /> Je ne te dis pas pour la crémaillère seuls les plus courageux arriveraient chez toi lol Et on pourrait faire un base jump en fin de soirée :-D ou la planche pour les indésirables lol Bon vendredi Gum , Bizs (Beau reportage historique :))
Répondre
C
Je ne pensais pas non plus m'installer en haut de la tour, mais plutôt dans les bâtiments attenants. J'aurais pu utiliser la tour, par exemple, pour y enfermer de jeunes hommes innocents, en attendant que des nanas viennent les libérer, après avoir tué des dragons. Que veux-tu, j'aime les sites industriels, mais je reste d'un grand romantisme! :-D